AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 

 



 

 A intégrer à vos RP avant de vous lancer dans le complexe de détention de l'Agence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
X-Men
MESSAGES : 132
avatar
Ryo Suzuka
Message    Jeu 6 Juin - 8:10





DÉSERT DU NEVADA – COORDONNÉES INCONNUES
VOIE FERRÉE – TRAIN DE MARCHANDISE BLINDE – NOM DE CODE : TANGO 2
5 heures plus tard



HRP/La dernière extraction avait été confirmée par radio deux heures plus tôt. Nul ne sait combien d'équipe avaient été déployées au total et l'identité des cibles avait été tenue secrète. La compartimentation des données avaient été ordonnée par le Chef de L'Agence aux fins de s'assurer qu'aucun prisonnier arrêté ne puisse parler et mettre à bas tout le projet. Chaque prisonnier pouvait être transporté par fourgon, ambulance, hélicoptère, véhicule de police ou même traîné à pieds. Il était impossible pour les forces de l'ordre de comprendre l'étendu du projet.

Chacune des extractions se terminait par la vitrification de l'étage et la neutralisation des témoins. A la fin, il ne restait rien … A la fin, personne ne comprendrait que l'Agence se trouvait dans l'ombre.

Le seul point commun était l'acheminement de groupes de prisonniers vers des complexes de détentions définis. Delta 9 serait celui où Kennedy Summers (et sa protégée), Elisabeth Carter, Léo Ornwell, Jack Anderson et Allan Spark seraient conduits pour le reste de leur vie.

Ils voyageront dans un train plombé au départ de Reeborn, sans porte ni fenêtre sous la garde des mercenaires lourdement armés de Ravenwood. Sanglés dans leur siège, suffisamment sédatés pour neutraliser toute aptitude pouvant représenter un danger pour le convoi, les prisonniers évolueront dans le même wagon.  Le voyage durera plusieurs heures et ce n'est qu'une fois arrivés au terminus, à une centaine de kilomètres de l'entrée de Delta 9 qu'ils seront une nouvelle fois séparés et conduit dans des fourgons de type hummer à travers le désert. /HRP





DÉSERT DU NEVADA – COORDONNÉES INCONNUES
COMPLEXE DE DÉTENTION DELTA 9
Au même moment





L'opération « Banchees » n'est plus qu'un amoncellement de petits bouts de papiers au fond du panier d'un broyeur redevenu silencieux. L'homme qui tient dans ses doigts la dernière page – feuille plastifiée aux reflets cramoisis – porte une blouse blanche courant jusqu'aux genoux, blouse sur le revers de laquelle est accroché un badge d'accès. Bien qu'il soit en parfaite condition physique, son teint reste pale et sa respiration irrégulière. L'homme sait en effet qu'il ne pourra plus jamais retrouvé le sommeil du juste.

Derrière lui, un écran de télévision – dont le son a été coupé – diffuse en continu une chaîne d'information où des images du centre ville de Reeborn ne cessent de passer en boucle. Un bandeau défile sur sa partie basse, indiquant en temps réel, sur fond de tour en feu, le nombre de morts recensés par les forces de police déployée sur la zone.

… Mon Dieu … qu'avons nous fait … Tant de morts ...

Ravalant un sanglot, il se résigne à détruire la dernière pièce physique d'un puzzle trop complexe pour être appréhendé par un néophyte. Tout en regardant la machine terminer son œuvre morbide, il se dirige vers son bureau d'où il en retire une enveloppe à bulle. Jetant un dernier coup d'oeil à un cadre photo où une femme blonde tient dans ses bras un nouveau né, il y glisse une clef USB codée puis la scelle de sa salive.

Quelques mots sont griffonnés à l'encre noire, le nom d'une femme – journaliste au Daily Planet – une adresse sur Métropolis et un « pardon » qui voulait tout et rien dire.  L'enveloppe est déposée dans le trieur. Elle arriverait à destination 6 jours plus tard : à l'intérieur, une copie intégrale de l'opération « Banchee » liste des cibles, nombres d'escouades déployées, protocole d'élimination des témoins, fréquences radios des forces de police, plans détaillés du dispositif explosif employé et coordonnées du Delta 9.

L'homme s’assoit alors sur son fauteuil, observant d'un air las une carte holographique sur le mur opposé, où un point rouge en mouvement  - codé Tango 2 – se rapproche d'un point fixe. Il ouvre un premier tiroir, en ressort une fiole de whisky qu'il vide d'un trait. Dans une grimace d'amertume, il ouvre un second tiroir, en ressort une arme de poing qu'il enfonce dans sa bouche. La détonation est brève. Le scientifique meurt sur le coup. Un autre viendra prendre sa place … car c'est ainsi que cela se passait toujours au sein de l'Agence. Tous ne sont que des pions … des marionnettes servant l'ambition d'un seul homme.

Au même moment, dans chacun des vingts niveaux de détention, des sirènes se mirent à hurler. Les détenus furent raccompagnés dans leur cellule sous escorte mettant un terme à leurs promenades quotidiennes, leurs examens médicaux et autres tests scientifiques.

HRP/ Le complexe Delta 9 est un bâtiment de l'Agence enfoui dans le sol à une profondeur de 60 mètres. Son accès n'est rendu possible que par deux imposantes portes blindées donnant sur le désert du névada - invisible du ciel et indétectable par les moyens technologiques communs aux nations évoluant dans Reeborn. Elle est gardée jour et nuit par des mercenaires d'une société privée du nom de Ravenwood, payée grassement par l'Agence et dont le sérieux et les garanties de silence sont assurés.

L'accès aux étages est rendus possible par un unique ascenseur imposant l'activation préalable d'un badge d'accès dont les autorisations sont données au cas par cas. Chaque niveau s'est vu attribuer des aptitudes définies et a été aménagé en fonction des besoins nécessaires pour répondre à des normes de sécurités et d'expertise. Ainsi tous les cobayes de Delta 9 n'auront que quelques occasions de se rencontrer physiquement et d'échanger entre eux. Il s'agira essentiellement du réfectoire, de l'infirmerie, des lieux de promenades et des locaux scientifiques. Une fois le couvre-feu ordonné, les cellules seront plongées dans l'obscurité et les discussions interdites.  

On ignore combien il existe de complexes similaires. Il ne s'agit pas du QG de l'Agence et le boss n'a jamais eu de raisons particulières de s'y rendre. Le complexe est dirigé par une femme qui occupe le poste de Directrice. C'est une femme secrète et froide qui n'a que peu d'état d'âme sur le sort de ses détenus.

Le chef du projet était un scientifique qui avait du cœur. Il était plus ou moins apprécié de ses cobayes. Parmi eux, beaucoup n'ont jamais compris pourquoi il avait accepté de participer aux expériences de Delta 9. Il s'est donné la mort peu de temps après avoir transmis une copie numérique de l'opération «Banshee » à une journaliste de Métropolis. Il sera rapidement remplacé par un homme totalement insensible à la douleur, un véritable tyran de la science.
Vos étages vous seront attribués inRP.
Bon jeu à tous.
A.
/HRP
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AVENGERS :: FLOOD :: flood :: Archives "Reeborn"-